En présence de Sœur Nathalie Kangaji, militante pour les droits humains et coordinatrice du Centre d’aide juridico judiciaire en République démocratique du Congo.